LA VIGNE ET SES BIENFAITS

Les recettes de vin combiné aux vertus des plantes pour favoriser sa santé

VINS DES HOMMES

Le vin de noix de Saint Zacharie

Le vin des troubadours

Le vin de sorcière

Le vin des gitans

VINS ET PLANTES

Le Ratafia d'Angélique archangélique

L'élixir de Cade

Le vin d'Origan

Le vin de Sauge

Le vin d'estragon

Le vin d'Anthémis

L'élixir de fleurs de thym

Le vin de myrtes

Liqueur de menthe Pouliot

Le vin de thé

Le vin de pervenche

VINS ET FRUITS

Le vin des amoureux aux oranges

Le vin de chicorée à l'orange

Le vin de fleur d'oranger

Le vin de pêches

Le Ratafia d'abricot

Le vin de cassis

Le vin de framboises

VINS DES HOMMES

Le vin de noix de Saint Zacharie

Le jour de la Saint Jean, le 24 juin, les régions du Dauphiné et de la Provence avaient coutume de préparer ce délicieux vin, la haute valeur nutritive et reconstituante de la noix se conjugue aux vertus des vins rouges de Provence en un subtil mariage recommandé aux spasmophiles.

Lui permettre de vieillir le rendra sublime. Plus il est vieux, meilleur il sera.

Le vin des troubadours

Rosmarinus officinalis

Cet élixir doit son nom au romarin qui sauva la vie d'Isabelle, reine de Hongrie. Il se prépare avec un bon vin rouge : Mercurey, Côte de Beaune, Côtes du Rhône, Beaujolais, ou vin de Corse de la région de Sartène.

Mélange pour 2 litres de vin:

Mettre tous ces composants dans un bocal et 1/2 litre d'alcool à 60°

Laisser macérer pendant 3 jours et ajouter à ce concentré 2 litres de vin de votre choix

Ajouter 250 g de sucre complet en poudre et laisser reposer pendant 15 jours.

Les vertus de ce vin sont stimulantes, toniques, antiseptiques, avec la propriété de calmer les nerveux, de régulariser le foie et d'être diurétique.

Certains prétendent même que ce vin rend amoureux ! Est-ce la cannelle ou le gingembre?

Le vin de sorcière

Vinca major

Ce vin permet de réveiller les appétits endormis par sa tonicité et ses vertus apéritives. La présence de 100 g de pervenche, mêlées à un litre de Pomerol ou de Cahors justifie ses pouvoirs ensorcelants.

Le déguster de préférence au début du repas.

Les tests restent à prouver pour ensorceler son partenaire !

Le vin des gitans

Taraxacum sect. Ruderalia

Zingiber officinale

Il dévoile la mesure des fleurs de pissenlit mêlées à du Muscadet, du Gaillac blanc, du Montravel aussi bien qu'avec du Morgon  ou du Costières Rouge.

Les deux ensemble concourent à venir en aide aux obèses, aux asthéniques, par leurs vertus conjuguées laxatives, diurétiques, dépuratives et toniques.

Les rondeurs où siège la cellulite s'estompent. Ne pas en abuser !!!

Mettre dans une jarre:

VINS ET PLANTES

Le Ratafia d'Angélique archangélique

Angelica archangelica

Son surnom d'herbe aux anges lui vient de l'Archange Raphaël qui aurait fait découvrir l'angélique et ses vertus miraculeuses aux hommes. Elle avait la propriété, d'éloigner la peste et de neutraliser l'effet des venins. Aujourd'hui c'est un stimulant de l'appareil digestif et un antiseptique.

Choisir le mois de mai ou de juin pour cueillir l'angélique.

L’Angélique pousse à l’état sauvage dans les régions septentrionales ou en altitude. Ainsi la trouve-t-on en particulier sur les flancs du Canigou, où les amateurs la traquent dès le début de l’été, pour la Saint-Jean en particulier. Afin de la distinguer de la redoutable ciguë, il suffit de froisser quelques feuilles : l’Angélique dégage une odeur agréable, alors que la ciguë empeste. Surnommée “ coscoll ” (prononcer “ couscouil ”) par les Catalans, on lui prête de multiples vertus qui, pour la plupart, sont confirmées par les spécialistes contemporains. Les différentes parties de la plante possèdent en effet les diverses propriétés médicinales anciennement reconnues. Tonique, stimulante, stomachique, sudorifique, emménagogue, carminative… :“ l’Herbe aux Anges ” pourrait concurrencer le “ Ginseng ” chinois…

L'élixir de Cade

juniperus communis

Mettre à macérer 2 bons verres à moutarde de baies de genièvre dans 3 litres de Riesling, ou de Blanc de Touraine ou de Provence,

avec un petit citron coupé en rondelles(avec sa peau et non traité)

1/2 c. à café de cannelle en poudre et 250 g de sucre complet en poudre de préférence.

L'action diurétique du genièvre, qui fait merveille dans les calculs rénaux et viscéraux, alliée aux propriétés identiques des vins d'Alsace, de Touraine et de Provence, concentre dans cet élixir des vertus hautement éliminatrices. Étant donné son goût exquis. Il ne faut pas en abuser!

Le vin d'Origan

 Origanum vulgare

Les sommités fleuries d'origan confèrent à ce vin des propriétés toniques, antiseptiques, stomatiques, antalgiques qui vont se marier à souhait avec les vins rouges des coteaux du Roussillon, le Morgon, le Cote de Beaune, le Bergerac et le Montravel.

50 g de sommités fleuries suffisent à 1litre de vin. La macération dure 10 jours puis filtrer ce vin au goût de Banyuls.

Le vin de Sauge

Sauge candélabre

Il requinque le moral des asthéniques, dynamise les mélancoliques et les diabétiques pourront le déguster par ses vertus hypoglycémiantes. Les cas d'impuissance ne lui résisteront pas et la ménopause devient un mauvais souvenir. Les vertus de la sauge s'abandonnent auprès d'un St Emilion, d'un Cahors, d'un Cote de Nuits ou d'un Morgon:

"La maladie ne se développe pas dans un jardin ou pousse de la Sauge" dicton Provençale.

Le vin d'estragon

 Artemisia dracunculus

C'est un apéritif stomachique qui stimule l'appétit, soulage l'aérophagie, requinque les asthéniques et possède des vertus antispasmodiques:

Au moment de servir, mélanger avec le vin blanc sec de votre choix(Monbazillac, Blanc d'Anjou, Vouvray)

Le vin d'Anthémis

Chamaemelum nobile

Les vertus de la camomille romaine dissipent l'irritabilité et exercent une action favorable sur la digestion. Elle est antispasmodique et s'harmonise très bien avec un Monbazillac, un Blanc d'Anjou ou de Vouvray pour donner un coup de fouet aux dépressifs et aux asthéniques.

Ce mélange offre un apéritif qui rappelle les apéritifs italiens, au naturel! Il se déguste rafraîchi de préférence.

L'élixir de fleurs de thym

Thymus vulgaris

Il vient au secours des convalescents et des asthéniques, remonte le moral et la quantité des globules rouges, stoppe la grippe, les parasitoses, calme les estomacs irrités et les douleurs rhumatismales. La conjugaison du thym avec un sublime Pomerol, un Côte de Nuit, un Mercurey, un joyeux Beaujolais ou un Cahors velouté est idéale pour optimiser ces vertus.

Servir dans un verre à liqueur au début du repas

Le vin de myrtes

Myrtus communis

Si vous avez la chance d'habiter dans le midi, allez cueillir les baies de myrtes sur les collines de Cassis, ou en Corse où il y prospère:

Le reste de cette liqueur peut être conservé comme tel ou bien mélangé à un autre vin pour faire la différence.

Vous retrouverez les propriétés astringente et antiseptique de la myrte, qui contient également des tanins, de l'acide citrique et malique et de la vitamine C.

Les Romains l'utilisaient pour préparer un filtre magique qui provoquait l'amour et le préservait.

Liqueur de menthe Pouliot

Il n'est pas envisageable de se priver des vertus digestives, stimulantes et toniques de cette délicieuse menthe.

Afin d'euphoriser sa vie dans les cas de déprime, de stress ou tout simplement pour surmonter un coup de fatigue, verser la valeur d'un centimètre de cette liqueur dans un grand verre et compléter avec de la Blanquette de Limoux.

Mentha pulegium

Le vin de thé

Les propriétés tonifiantes pour le système nerveux du thé se conjuguent très bien avec un bon Côtes de Provence blanc fruité, un Monbazillac ou un Sauterne.

Afin d'obtenir un goût délicieux, choisir de préférence:

  • 125 g de thé Earl Grey Impérial et le faire infuser pendant 2 à 3 heures dans 3 litres de vin blanc de votre choix

  • préparer un sirop à chaud avec 600 g de sucre complet et le laisser refroidir

  • mélanger le sirop avec le vin de thé et mettre en bouteilles.

Si vous avez choisi un thé de très bonne qualité, la boisson obtenue est non seulement excellente pour tonifier le système nerveux, elle est aussi un pure plaisir de dégustation et constitue une boisson de longévité. Elle se conserve et s'améliore en vieillissant.

Le vin de pervenche

Vinca major

La pervenche de printemps dresse, dès le mois de février, ses courts rameaux aux fleurs d'un bleu rare. Surnommée fleur des sorciers et des poètes, le Moyen-âge utilisait ses vertus dans la composition des filtres d'amour. Mme de Sévigné conseillait à sa fille "d'en rafraîchir sa poitrine enflammée" . En pratique, le vin de pervenche est un apéritif efficace dans les anémies, les périodes de convalescence et pour tonifier les appétits défaillants. Les recherches modernes ont mis en évidence la présence d'un alcaloïde extrait de la petite pervenche: la vincamine dont l'action abaisse la tension artérielle et dilate les vaisseaux.

1 litre d'un bon vin blanc liquoreux ou un Bordeaux rouge porté à ébullition, avec 2 poignées de feuilles de pervenche de printemps et 100 g de sucre, donneront après 3 jours de repos et de filtrage, un excellent vin apéritif tonique amer.

VINS ET FRUITS

Le vin des amoureux à l'orange

La magie de ce vin apéritif réside dans le pétillement de la vie, il ragaillardi nos sens en détresse dès sa dégustation:

  • mettre à macérer dans 5 litres de bon vin blanc ou rosé de Provence (Bandol ou Coteaux Varois)

10 oranges non traitées, percées plusieurs fois à l'aide d'une pique en bois

  • piquer 3 clous de girofle dans chaque orange

  • ajouter 6 tuyaux de cannelle de 12 cm de haut et 100g de sucre complet

  • attendre patiemment pendant 15 jours, puis filtrer à travers un filtre en papier après avoir légèrement pressé les oranges à la main

  • ajouter 1/2 verre d'eau de vie de fruits pour la conservation et parfaire en degrés, mettre à l'abri de la lumière dans de jolies bouteilles

Patience ! au bout d'un mois environ, ce délicieux vin se mettra à pétiller de plaisir naturellement.

Le vin de chicorée à l'orange

cichorium intybus

Nos grand-mères préparaient ce vin pour redonner la bonne humeur. Elles arrachaient la racine de chicorée, plante reconnaissable au bleu incroyable de ses magnifiques petites fleurs. Elles connaissaient ses qualités: apéritive, cholagogue, laxative, dépurative, tonique et diurétique elles n'hésitaient pas à les mêler avec un Gaillac blanc pour parfaire ses vertus.

  • verser dans un grand bocal 2 litres de Gaillac blanc, 400 g de sucre complet, 50 g de chicorée concassée, le zeste de 4 oranges non traitées, 1 tuyau de cannelle

  • laisser macérer pendant 4 jours en remuant de temps en temps

  • filtrer avec un filtre en papier, ajouter 1/2 verre d'eau de vie de fruits pour la conservation et parfaire en degrés,  mettre en bouteille

Servir frais de préférence !

Le vin de fleur d'oranger

Les fleurs d'oranger ont des propriétés sédatives bien connues des mamans pour calmer le hoquet de leurs nourrissons agités. Les adultes les apprécient dans les cas de palpitations et d'insomnies. Leur action antispasmodique agit dans les cas de vomissements.

Leur  parfum délicat embaumera de ses vertus un Monbazillac ou un Sauternes. C'est fraîches qu'elles exprimeront le mieux ce parfum.

  • mettre 150 g de pétales de fleurs d'oranger et recouvrir d'un litre de vin de votre choix, additionné d'un grand verre d'eau de vie 45°

  • laisser macérer pendant une journée, à l'abri de la poussière

  • passer le mélange et le verser dans un grand bocal

  • ajouter 150 g de fructose et laisser fondre doucement, à l'abri de l'air et bien boucher, remuer de temps en temps avec une cuillère en bois.

Le vin est prêt lorsque tout le fructose est fondu.

Le vin de pêches

Prunus persica

Ce vin se fait avec des feuilles de pêcher, impérativement non traitées.

  • cueillir 250 feuilles de pêcher à l'aube et de préférence entre le 15 août et le 8 septembre, après la cueillette des fruits

  • essuyer les feuilles avec un linge doux et les mettre à macérer pendant une semaine dans un bocal bien fermé avec 1 litre de bon rosé de Provence et 100 g de sucre complet

  • filtrer et ajouter 1 petit verre d'alcool de fruit

Conserver quelques temps, il n'en sera que meilleur.

Le Ratafia d'abricot

L'abricot est un fruit de grande valeur, sa découverte date du IIIème millénaire avant notre ère. Les empereurs de Chine, d'après les vieux manuscrits, le vénéraient pour ses vertus, et les Romains le firent proliférer dans tous leurs jardins.

L'abricot cache une mine de vitamines : vitamine A, vitamines B1,B2, B3 et la vitamine C. Une bonne action anti-anémique !

De plus, il affiche une action de régénération tissulaire par accroissement de la vie des cellules, ce qui augmente les possibilités d'activité et de longévité.

La présence de magnésium, de calcium, de phosphore, de fer, de potassium apaise le système nerveux et le rééquilibre.

Ce fruit additionné à du vin de Cahors, à un Mercurey ou un Pomerol, un Côte de Nuit, un Côte de Beaune, un Côte de Graves, vous obtiendrez un condensé capable de venir à bout de l'anémie, de l'asthénie physique et psychique:

  • mettre une trentaine d'abricots dénoyautés dans 4 litres d'un des vins cités ci-dessus sur le feu, au premier bouillon, ajouter 250 gr de fructose, 1 litre d'une bonne eau de vie à 45° et un tuyau de cannelle

  • retirer la bassine du feu la couvrir et la laisser reposer une semaine

  • filtrer et mettre en bouteilles, bien fermées.

Le vin de cassis

cassis ou groseillier noir (Ribes nigrum)

Ce petit fruit acide et odorant est un concentré de vitamine C,  particulièrement résistant à l'oxydation et à la chaleur. Cette baie noire renferme une huile essentielle, des glucides et une énorme quantité comparée à sa petitesse, de pigments anthocyaniques qui lui confèrent une action vitaminique P.

Cette action conjuguée à un Côte de Beaune, un St-Emilion, un Cahors, un Fronsac, fera merveille dans les cas de suites hémorragiques, de problème circulatoires, et à titre préventif, en période d'épidémie de grippe.

  • choisir un litre de vin ci-dessus et l'ajouter à 450 g de cassis écrasés au préalable avec une fourchette

  • laisser reposer dans une terrine recouverte d'une mousseline, pendant 24 heures

  • mettre le mélange dans une toile à confiture et presser pour extraire tout le jus

  • mesurer la quantité de jus obtenu, le verser dans une bassine et ajouter la valeur de 120 g de fructose pour un litre de jus obtenu

  • faire fondre le jus en le laissant chauffer 5 minutes

  • laisser refroidir et verser en bouteilles. Les laisser ouvertes pendant 8 jours puis les boucher après ce temps de repos.

A conserver debout.

Le vin de framboises

La présence de lévulose dans la framboise en fait un fruit autorisé par les diabétiques. De plus, sa richesse en cellulose et en divers acides (citrique, malique, salicylique) lui confère des vertus dépuratives, diurétiques, laxatives et elle se trouve indiquée dans les cas de rhumatismes, de goutte, de dermatose, de constipation.

Ces précieuses vertus s'allieront à merveille aux vins de Gaillac blanc, Muscadet, Sylvaner, Anjou blanc, Bergerac blanc, qui conjugueront leurs propriétés communes pour un apéritif de choix.

  • choisir des framboises bien mûres, les équeuter délicatement et les mettre à macérer dans un grand saladier avec un litre de vin de votre choix cité ci-dessus. Conserver ce mélange au frais.

  • filtrer ensuite au tamis en pressant légèrement pour extraire tout le jus

  • ajouter au jus 250 g de fructose et le porter à ébullition en tournant sans arrêt

  • stopper dès l'ébullition et laisser refroidir

  • filtrer et conserver en bouteilles bien bouchées

Ce vin peut s'offrir aux personnes diabétiques, et se coupe aussi d'eau pour étancher la soif.

Contactez nous par téléphone, par e mail ou sur facebook :